Ornella HESSEL
Naturopathe à Vienne et Sainte-Colombe
 

Ornella HESSEL, naturopathie à Vienne

07 61 55 21 46
15 rue de la Charité, 38200 Vienne

Actuellement en Formation pour devenir Doula

Gestion du stress et burn-out à Vienne (38200)

Doula en Formation

 La Doula a pour vocation d’accompagner et de soutenir la future mère et son entourage, avant la grossesse, pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, grâce à son expérience et à sa formation, et cela uniquement en complément du suivi médical choisi par les parents (hôpital, clinique, sage-femme libérale…).

Elle incarne la figure féminine qui se tenait autrefois auprès de la femme qui met au monde son bébé, aux côtés de la sage-femme. Une doula est une femme aux cotés de la femme enceinte et de ceux qui l'entourent, elle est à l'écoute de ses désirs, ses besoins et la suit dans ses choix. Elle propose un accompagnement dans la continuité, une relation de confiance, de complicité et d'intimité de femme à femme.​

 

Aujourd’hui en France, il est rare qu’une mère soit suivie par la même personne tout au long de la grossesse, rare qu’elle connaisse la sage-femme qui sera présente lors de son accouchement et qu’elle ait pu établir une relation de confiance avec elle. Il est rare que la même sage-femme soit présente tout au long de l’accouchement surtout s’il est long. Si la mère est suivie par un obstétricien, si tout se déroule normalement, il est rare de le voir avant la phase ultime du travail. Dans la période postnatale, et au cours de l’allaitement, la femme voit, là encore, une sage-femme différente, des puéricultrices, infirmières, auxiliaires, aides soignantes, pédiatre, etc… toutes personnes hautement qualifiées, mais qui sont le plus souvent étrangères pour elle.
Les visites de suivi prénatal sont dans la plupart des cas très courtes, les cours de préparation, quand ils existent, peuvent être donnés par des sages-femmes encore une fois différentes, et les informations peuvent varier d’une personne à l’autre, ce qui est désorientant.
Le sentiment de sécurité intérieure de la mère est une clé pour qu’un accouchement se passe bien. L’environnement médical ne contribue que difficilement à la sécurité affective de la mère. La présence d’une doula est une bonne réponse à ce besoin. Elle crée une continuité, établit une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme, ce qui permet à la mère de se sentir en sécurité émotionnelle à chacune des étapes du devenir mère.

Elle propose son accompagnement principalement au domicile des parents. Elle peut intervenir avant même la conception, et étendre ses services jusque dans la période postnatale, celle-ci étant définie de la naissance à… 3 ans.

 

Dès les premières rencontres, la doula peut être une interlocutrice importante pour le père ou le coparent, qui bien souvent n’a pas de lieu de parole pour poser ses questions durant la grossesse.
La doula peut lui apporter une aide morale, lui transmettre des outils qui ont aidé d’autres parents pour accompagner sa compagne. Lors de l’accouchement, la doula peut l’aider à trouver sa place en le guidant dans ses gestes et ses paroles pour mieux accompagner la mère. Elle peut lui permettre de comprendre ce qui se passe sur le déroulement des événements qui jalonnent la naissance.

La présence de la doula auprès de la femme peut aussi donner au second parent la liberté d’aller et venir, voire de s’absenter, sans culpabiliser. Du point de vue la mère, elle ne fait plus peser tout le poids de sa demande de soutien sur le coparent, elle se libère de l’éventualité de lui en vouloir dans le cas où il craquerait.
Il peut se trouver débordé par des peurs face à l’expression de la douleur de la femme en travail, et à l’intensité émotionnelle de l’événement, et il peut avoir besoin d’être soutenu lui-même. La doula apporte aux deux parents le réconfort, l’ancrage et le recul d’une femme d’expérience. Son implication émotionnelle est différente, plus distanciée.
En tant que femme, elle peut aussi rassurer le coparent sur l’état particulier, instinctif dans lequel se trouve sa compagne durant l’accouchement.

Dès le retour à la maison, la doula est présente aussi pour lui dans son devenir parent et pour qu’il puisse soutenir au mieux sa compagne et leur bébé.

Avant la naissance, certains coparents sont particulièrement réticents à l’idée de la présence d’une doula, y voyant une intrusion dans leur espace privé ; après la naissance ils sont parfois les plus partisans, mesurant la difficulté dans laquelle ils se seraient trouvés sans l’appui d’une femme neutre et expérimentée qui renforce leur rôle, leur donnant plus de liberté pour apporter un soutien personnel.

Relaxation

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à RESALIB

Connexion